Aurélie MAGNÉE

Mezzo-Soprano

Elle découvre le monde de la musique en étudiant le piano avec Jean-Claude Fèvre, puis avec Mayette Constantin avec qui elle obtient son DFE, ainsi qu’un prix de solfège.

A neuf ans, Aurélie est reçue au concours d’entrée à la Maîtrise de Radio France au sein de laquelle elle effectuera tout son cursus, sous la direction de Denis Dupays, et obtient son diplôme de fin d’études musicales avec mention. Durant ces années elle a l’opportunité de travailler avec des chefs prestigieux tels que Seiji Ozawa, Charles Dutoit, Kent Nagano, Yutaka Sado, Ianis Xenakis et se voit décerner le 1er Orphée d’or de la musique lyrique attribué à un chœur d’enfants pour l’interprétation de l’opéra Les enfants d’Izieu de Nguyen-Thien Dao. Elle participe ensuite à la création de l’ensemble vocal «Apsarā - Chœur de chambre de Paris», placé sous la présidence de Marcel Landowski . 

Elève d’Isabel Garcisanz, puis d’Alexandra Papadjiakou au Conservatoire de Paris, elle y obtient en 2003 son DEM de chant.

Elle interprète des rôles tels que Chérubin dans Les noces de Figaro, Dorabella dans Cosi fan tutte, Rosine dans Le barbier de Séville, Conception dans L’heure espagnole, l’Enfant dans L’Enfant et les sortilèges, Charlotte dans Werther…

Aurélie obtient en 2007 son prix de chant au conservatoire supérieur (CNR de Paris). Depuis cette même année elle travaille et se perfectionne auprès de Janine Reiss.

Entre 2008 et 2010, elle s’est produite avec un trio vocal au Théâtre du Tambour Royal à Paris dans un spectacle consacré à l’œuvre lyrique de Wolfgang A. Mozart.

En 2009, Aurélie est lauréate du Concours international de chant de Clermont-Ferrand présidé par Teresa Berganza: elle décroche ainsi le rôle de Roméo dans l’opéra I Capuleti ed i Montecchi de Vincenzo Bellini, présenté en version concert par le Centre Lyrique Clermont-Auvergne en 2010.

En 2010 également, elle s’est produite à la 1ère édition du festival «Envolées lyriques» à Rueil-Malmaison et Saint-Germain-en-Laye, dans deux concerts: «Mozart & Vienne» et «Carmen à Séville». Ce second concert a été repris en octobre 2010.

Elle a interprété, en 2011, le rôle de Lola dans Cavalleria rusticana de Pietro Mascagni, sous la direction d’Alexandra Cravero.

À partir de mai 2012, elle interprète les rôles de Cherubino et Léon dans un spectacle lyrique adapté des trois opéras tirés de la trilogie de Beaumarchais: Le nozze di Figaro, Il barbiere di Siviglia et La mère coupable, créé au Théâtre de Saint-Maur.

En 2015, elle intègre le chœur de l’Opéra National de Lorraine à Nancy pour les opéras de Sergueï Rachmaninov « Aleko » et « Francesca da Rimini », et en 2016 pour « Lucia di Lammermoor » de Donizetti.

Tout en poursuivant activement sa carrière de soliste, elle participe régulièrement aux productions de l’Opéra National de Paris, en qualité d’artiste lyrique du chœur surnuméraire. En 2016, elle chante dans « Les Maîtres Chanteurs de Nuremberg » de Richard Wagner,  dans le rôle d’un des « lehrbuben », dans une mise en scène de Stefan Herheim, sous la direction de Philippe Jordan.

Depuis 2006, elle se produit chaque année au Festival Più di Voce en Périgord.