Alan BOLLE

Artiste Peintre-Plasticien et Directeur de la Photographie

 

À l’âge de 13 ans, lors d’un voyage scolaire, Alan Bolle, natif de Charleroi en Belgique, visite une exposition du peintre Amedeo Modigliani.

Il reste figé devant le portrait de Jeanne Hébuterne et se dit : « C’est ça que je veux faire ! ».

 

À 14 ans, il intègre une classe d’Arts Appliqués et, l’année suivante, sous l’influence de son professeur, peintre et mentor Guy Massinon, passe le concours des Beaux-Arts de Namur, qu’il réussi avec succès. Il y poursuivra ses études dans la section peinture, cumulant expositions et cours, complétant même sa formation et sa passion en s’inscrivant aux cours du soir de l’Académie des Beaux-Arts de Tamines, où il approfondit ses connaissances à de multiples techniques.

 

En 1986, il passe le concours de l’école de cinéma l’INSAS (Institut National Supérieur des Arts du Spectacle et de l’audio-visuel, à Bruxelles). En 1989, diplômé de la section « Image », il entame sa carrière dans le cinéma. Il intègre l’équipe du directeur de la photographie Yves Angelo avec qui il fera une dizaine de longs-métrages, dont trois « Césarisés » .

Assistant opérateur, puis cadreur et enfin directeur de la photographie, il participe également à des tournages de courts-métrages, de téléfilms, de films publicitaires, de clips, de reportages et de documentaires.

Il travaille avec des réalisateurs tels que Claude Sautet, Pierre Granier-Deferre, François Dupeyron, Jacques Deray, Luc Besson, Alain Corneau… sur des films comme, « Un cœur en hiver », « Taxi 1 », « Jason Bourne », « Jeanne d’Arc », « Germinal », « Tous les matins du monde », en autres…

 

C’est à la suite d’un reportage en Dordogne qu’il revient à ses premières amours :  la peinture. Il travaille alors aux côtés de Renaud Sansom sur les répliques des grottes de Niaux, Ekaïn et bien entendu, Lascaux.

Il passera plus de 600 heures dans la grotte originale pour effectuer des centaines de stéréophotographies qui serviront de support à la réalisation du fac-similé. Depuis, l’atelier ZK Productions est devenu l’AFSP (Atelier des Fac-Similés du Périgord) qui a notamment réalisé les parois du Lascaux Itinérant et bien sûr Lascaux 4 (CIAP).

Alan continue son travail de peintre-plasticien aux côtés du peintre et sculpteur Francis Ringenbach et une équipe d’artistes aux talents multiples.

Durant ces dernières années, Alan passe devant la caméra et devient comédien non professionnel. Il travaille avec la troupe de l’Amicale Laïque de Montignac-Lascaux, sous la direction d’Isabelle Machado, rejoint ensuite l’ATP sous la direction de Gilles Ruard.

En 2015, il participe à la création de la Compagnie Théâtrale Les Voyageurs de Mots, dirigée par le comédien et metteur en scène professionnel Christian Taponard, sous la présidence de Patrick Magnée.

Au sein de cette compagnie, il réalise également les lumières, les décors et la scénographie.

Parallèlement à cela, il a réalisé pour l'ensemble musical professionnel Più di Voce, les toiles peintes pour les décors de « Carmen » et de « La Flûte Enchantée ».

 

Depuis sa révélation pour la peinture, Alan n’a jamais cessé de peindre, multipliant les expositions en Belgique, à Paris et en province. Il travaille actuellement sur une série de sculptures.

En 2021, il assurera la scénographie et la création lumières de " Madama Butterfly" d'après l'opéra de G. Puccini lors de la XVe édition du Festival Più di Voce en Périgord.